Menu

La peinture poudre

Une inovation au service de l'environnement

Nous utilisons de la peinture en poudre française pour tous nos vélos. Cette forme de peinture offre de nombreux avantages, notamment écologiques. En effet, la poudre évite le problème d’évaporation de solvants, puisqu’elle n’en contient pas. S'ils sont utiles pour la viscosité d’application ​des peintures liquides conventionnelles, allant même jusqu'à constituer jusqu’à 70 % de la formule, ces solvants, qui se volatilisent lors de l’application et la cuisson au four, ne sont généralement pas récupérés, ce qui constitue une perte importante.

Qu'est ce que la peinture poudre ?


Les revêtements en poudre sont principalement appliqués sur le métal et autres surfaces conductrices. À la température prescrite, la poudre fond, se liquéfie puis réagit pour former un revêtement solide. Développés dans les années 1960, ils sont aujourd’hui devenus une véritable force d’innovation. Les récentes préoccupations environnementales mondiales ont abouti à de nouvelles législations qui incitent les entreprises à trouver des solutions de revêtements bons pour la planète.


Si la peinture poudre continue à conduire vers une évolution de paramètres importants tels que la facilité d'application, la solidité du produit et la qualité des finitions, elle est également économique. En effet, les poudres n’engendrent pas de coûts supplémentaires dus à l’élimination des déchets. De plus, la poudre aide à diminuer la pollution de l'air. Toute poudre sur pulvérisée peut être récupérée. C'est une excellente nouvelle pour la réduction des déchets et cela évite aux poudres de s'échapper dans l'atmosphère.

Un atout écologique...et économique

La poudre réduit également les risques d'incendie grâce à l’absence de solvants. Par conséquent, cela aide à la réduction des coûts liés aux multiples caractéristiques de sécurité obligatoire dans les usines ainsi que les primes d’assurance. Utiliser des revêtements en poudre engendre ainsi la suppression de la réglementation sur les liquides inflammables.

Si la peinture poudre est très écologique, elle s’avère également économique. En effet, la perte de matière est très faible et se situe aux alentours des 5% maximum. S’il y a sur-pulvérisation de poudre, cette dernière peut être récupérée et mélangée à une poudre vierge qui servira à une nouvelle pulvérisation, jusqu’à 95% d’utilisation. On peut donc dire que la quasi-totalité de ce qu’il y a dans le carton termine donc sur le vélo. C’est donc l’un des principaux avantages des revêtements en poudre par rapport à la peinture liquide, qui, au contraire, contient une importante quantité de volatiles qui sont perdus durant le processus de peinture.

Pour finir, la peinture poudre offre un avantage sanitaire très important puisqu’elle ne contient pas de solvant. Ainsi, les irritations du nez, de la bouche et de la gorge sont nettement réduites pour nos opérateurs. La poudre se retire facilement de la peau en se lavant à l’eau claire.